Le 14 mars 2020, 21h.
Coublevie

Le coronavirus. 

Le lockdown en France vient de passer à un niveau supérieur : les bars et autres lieux jugés non essentiels fermeront à minuit.

Le stress et le sentiment de panique montent, la peur, la crise… Les appels aux amis qui me disent “jusqu’alors je ne m’y intéressais pas mais là, je crois que je commence à avoir vraiment peur…”.

Et je fais le tour des réseaux en vitesse, parce que je limite ma consommation des médias pour limiter l’effet anxiogène qu’ils peuvent avoir sur moi et ma créativité.

La panique monte dans le monde. 

Je vois des publications de bagarres entre consommateurs à New York pour le dernier article disponible dans un océan d’étagères vides. Je vois les queues se former dans les supermarchés et une ville Australienne tomber à court de viande pour la première fois de son histoire. Je vois les mêmes images de magasins pris d’assaut en France et presque partout des messages angoissants.

Et la communication dans tout ça ?

En tant que responsable de la communication de plusieurs entreprises, comment faut-il que je me positionne ?

Cette publication est une lettre ouverte, pour les clients de mon entreprise, mais aussi pour tous les dirigeants, qui parmi toutes les préoccupations que cette situation de crise inédite nous impose, trouvent le temps de s’interroger sur l’impact de cette pandémie sur la relation clients et la communication.

Je vais aborder plusieurs thématiques et vous communiquer mon point de vue.

Cet article est une invitation au dialogue, voyons comment nous pouvons combattre le Coronavirus sur le territoire professionnel et associatif, et positionner notre approche de la communication en ce temps plus que spécial.

1. Faut-il continuer à communiquer comme si tout était normal ?

Ce moment dans l’histoire mondiale est tout sauf un détail. L’ignorer, quelle que soit votre activité, est une erreur.

C’est une situation de crise, qui requiert une stratégie de communication de crise, aussi simple qu’elle puisse être.

Si vous communiquez, vous devez faire en sorte de reconnaître l’état d’urgence dans lequel vous vous trouvez, mais surtout dans lequel se retrouvent ceux qui forment votre audience.

Personne n’est insensible à cette situation, nous sommes tous concernés, aussi vous ne devez pas ignorer cette crise dans votre communication.

2. Faut-il communiquer pendant cette période de Lockdown ?

Reconnaître un état de crise ne signifie pas succomber à la panique et se murer dans le mutisme.

Continuez de communiquer.

Tirez parti de cet état de choc international qui fige parfois le temps : des contrats sont suspendus, des chantiers annulés ou reportés sine die, pour préparer un meilleur avenir.

Le temps que vous n’aviez pas pour penser votre stratégie et affûter votre communication et votre relation avec vos clients, vous l’avez désormais.

Le point positif, c’est que les communicants ne sont pas étrangers aux outils de communication à distance et peuvent vous soutenir sans problème.

De plus, les personnes, les décideurs, les consommateurs, les prescripteurs, qui forment votre audience, sont toujours là. Une fois l’état de crise immédiate passé, même en cas de Lockdown prolongé, ces personnes peuvent accorder de l’attention à votre communication, plus encore si celle-ci est qualitative. Les outils de communication notamment Internet fonctionnent toujours, vous devez continuer de communiquer et mettre l’accent sur votre communication digitale comme jamais.

3. Comment continuer de collaborer quand on ne peut plus se voir ?

Oubliez les salons et les réunions de groupe pour l’instant. Le marketing digital et la vidéo sont vos meilleurs alliés.

Pour ce qui est de la collaboration professionnelle, nous allons vous recommander de nombreux outils parmi eux – et je sais que vous les connaissez déjà : Zoom, Slack, G Suite…

Notre agence sera présente avec vous très régulièrement pour vous introduire à la collaboration à distance, le marketing digital et la vidéo pour entreprise.

Pour recevoir nos posts en avant-première, envoyez simplement un email en MP ou un email à contact@rendezvousmarketing.fr.

4. Quel positionnement aborder pour ma promotion quand tout le monde n’a qu’une seule préoccupation : prévenir l’infection et traverser cette période le mieux possible ?

On pourrait considérer qu’il est vain de faire de la communication commerciale quand la France entière ne se préoccupe que de stocker du papier toilette et des bouteilles d’eau…

C’est faux.

Déjà parce que tous n’ont pas cette obsession (ou du moins pas encore). Mais aussi parce que l’histoire nous l’a enseigné à de nombreuses reprises, un cycle est voué à l’évolution et la situation actuelle, bien que terrible, va finir par passer.

J’écris cet article pour vous proposer, malgré tout ce qui arrive, de rester positifs. De préparer un avenir meilleur.

À ce titre, j’emprunte cette citation à Abraham Lincoln et à Peter Drucker :

The best way to predict the future is to to create it.

La meilleure façon de prédire le futur est de le créer.

Le positionnement à adopter est fonction de vos valeurs et de votre mission en tant qu’entreprise ou association.

Restez positif mais n’ignorez pas le monde et la situation actuelle. Préparez l’avenir, et donc, commercialement parlant, vos prochains marchés en rappelant les raisons pour lesquelles vous êtes LA solution aux préoccupations de vos clients.

Construire, maintenir, renforcer une relation avec votre audience en ces temps chargés en émotion, c’est une opportunité pour vous de créer un lien indéfectible. 

Je vous proposerai à travers mes prochaines publications et vidéos, de nombreuses solutions pour réussir ce défi, parce que je suis profondément positive et que l’issue à tout problème peut être bénéfique, selon la réaction que l’on décide d’adopter

Merci à Jack Canfield pour cette leçon, voyons comment nous pouvons l’appliquer au temps présent.